Nourrir le chien-3

IV / BARF c’est quoi?

 Définition: Cet acronyme fut tout d’abord employé par l’américaine Debbie Tripp pour fédérer  les  gens qui nourrissaient leurs chiens avec des ingrédients frais. Il signifiait: « Born Again Raw Feeders » ou « Bones And Raw Foods »

Ultérieurement, l’acronyme intégra la notion d’alimentation naturelle : « Biologically Appropriate Raw Foods ».

C’est cette deuxième appellation qui emporte mon assentiment:

  • L’aliment doit être celui qui correspond totalement à la physiologie digestive du carnivore qu’est le chien, le chat, ce que mère nature a prévu de mieux pour sa santé: Il s’agit de nourriture digestible, crue et fraîche.

                        ATTENTION —–cette méthode est beaucoup plus simple que l’on croit !  —-

 V / Préjugés et mythes

 Certaines personnes, mal informées, mettent en garde les propriétaires de chiens de chats, pensant que:

  • La viande crue serait dangereuse: le chien pourrait être infesté par des parasites et infecté par des salmonelles.

Faux ! Compte tenu de l’acidité du liquide gastrique (évoquée précédemment) dont la quantité est augmentée par la présence de viande crue, toutes les bactéries sont détruites par un organisme sain. Sauf à être en présence d’un chien immunodéprimé, les infections bactériologiques n’ont aucune raison d’être. De plus avez-vous déjà vu des grands carnivores sauvages (lionne par exemple) sortir son réchaud pour cuire le fruit de sa chasse?

  • La viande rouge provoque des allergies.

 Faux !  A contrario, la consommation de céréales peut, elle, provoquer des allergies, ou plus concrètement une irritation du tube digestif. Il se trouve que lorsqu’on quitte l’aliment industriel pour le passage à la viande crue, il ne faut en aucun cas conserver un repas de croquettes de temps en temps; nous l’avons vu, leur digestion très longue est incompatible avec la viande à la digestion très rapide; cette association est propre à  provoquer des digestions particulièrement laborieuses, et des conséquences au nombre desquelles les allergies.

   Par contre dès qu’on quitte définitivement les croquettes pour la viande crue, les désordres digestifs disparaissent rapidement. Tous les maîtres concernés vous le diront.

La viande rouge étant très énergisante, il se peut que l’on constate parfois un « échauffement » de la muqueuse intestinale. Celle-ci se manifeste par une possible accélération du transit qui avait été ralenti lors de la consommation de croquettes.

Tout rentre vite dans l’ordre pour s’équilibrer rapidement.

  • La viande, bien plus chère que les croquettes, serait réservée à de riches illuminés.

Faux ! Pour exemple à l’heure ou j’écris, nous sommes en Avril 2016, je me fais livrer devant la maison de la viande de bœuf d’excellente qualité que je paye moins de 2€ le kilo sans aucun frais de transport.

  • La viande crue donne le goût du sang et rend le chien méchant et dangereux

 Mensonge !  Réfléchissons un peu: pourquoi le chien à qui on donne de la viande crue aurait-il envie ou besoin de chasser (les poules du voisin, les moutons d’à côté) de les mettre à mort pour s’en délecter, alors qu’en attendant tranquillement, et sans fournir le moindre effort, il reçoit de la main de son maître son repas carné?

A contrario, le chien nourri de céréales peut se mettre à chasser pour tenter de combler ses carences.

  • Le repas est long à préparer

Encore une erreur !  Voilà comment je procède: je mets la viande à dégeler  doucement à température ambiante le soir pour les 2 repas du lendemain, ou le matin pour les repas suivants etc. Au moment de préparer le repas, je pèse la quantité de viande à donner, j’ajoute les compléments, je mélange, j’ajoute très peu de légumes et hop c’est prêt en moins de 2 mn.

  • Il faut donner des viandes différentes chaque jour..

            Faux! Bannissons tout comportement anthropomorphique!

Le ruminant mange de l’herbe, le granivore consomme des graines car il est équipé d’un jabot germoir, et le carnivore mange de la viande crue car, comme évoqué précédemment, son tube digestif court est parfaitement adapté. La viande rouge  est donnée au chiot dès son arrivée à la maison (2 mois) car elle contient beaucoup de calcium assimilable, et de nombreux nutriments utiles à la croissance.

Au final, outre à voyager énormément, le carnivore trouvera toujours les mêmes espèces proies sur son territoire.

  • Il faut donner des abats pour la Vitamine E qu’ils contiennent

Faux !  S’il est vrai que les abats contiennent de la vitamine E, ils ont le triste inconvénient d’être riches, voire saturés en résidus non assimilés  tels  les purines qui vont à leur tour envahir puis  saturer les filtres naturels de nos carnivores que sont les reins, le foie.

  • Il faut faire avaler des fruits et légumes à nos chiens, nos chats en grandes quantités

Faux !  S’il est vrai que le carnivore sauvage, peut consommer des fruits et légumes, il n’en use qu’avec grande modération, son système digestif n’ayant pratiquement pas besoin de fibres. D’ailleurs une grande quantité de fruits et légumes leur est particulièrement néfaste. Ne jamais donner: bananes, choux sous quelque forme que ce soit, légumes secs, pommes de terre, avocat.

Le chat qui est lui un carnivore strict ne doit jamais recevoir de légumes.

  • Il faut donner des os pour l’apport en calcium

Faux et dangereux !  Si les os contiennent incontestablement du calcium,  ce dernier n’est pas assimilable sous cette forme. De plus la consommation d’os (même ceux dits charnus)  peut provoquer de graves lésions  et des occlusions. Lire  l’article dédié  sur le site en suivant le lien suivant:  http://www.barf.fr/?page_id=462 . De plus, le calcium, vous l’avez lu dans l’article référencé ci-dessus, est naturellement présent et assimilable dans la viande: en plus grandes quantités dans la viande rouge et en moindre quantité dans la viande blanche. D’où la nécessité de donner de la viande rouge aux animaux en croissance.

 

VI / Avantages de la viande crue

  • Haleine agréable
  • Le chien boit peu (normal, la viande est un aliment naturellement mouillé)
  • Système immunitaire performant
  • Fertilité améliorée
  • Animaux moins réceptifs aux puces et autres parasites quasi inexistants
  • Selles moins volumineuses (car très peu de résidus)
  • Selles peu odorantes
  • Quasiment jamais de torsions dilatations d’estomac (car l’estomac n’est pas encombré par la présence de grande quantité d’eau indispensable à l’hydratation de l’aliment sec)
  • Peau saine – plus de pellicules ni de démangeaisons, ni de rougeurs.
  • Poil brillant et facile à démêler
  • Griffes solides
  • Œil sec
  • Le chien est en bonne santé, a une belle énergie, et une immense joie de vivre.
  • Oreilles qui ne suintent plus.